Différents types de voitures de course

Les voitures sont des joyaux avec lesquels on développe les liens d’affection les plus fous. Il n’est pas rare de voir des Hommes connaitre à la perfection le nombre de chevaux qui composent leurs bolides. Vous aimez les montées d’adrénaline que procure l’excès de vitesse ? Voici pour vous sur la base d’une étude approfondie des véhicules capables de vous faire vivre des courses dignes de Flash !

La Ferrari F40

La course demeure le temple sacro-saint du célèbre baron de l’automobile Ferrari. Et pour agrémenter ces prouesses, quoi de mieux que de se mettre au volant de la Ferrari F4O. Cette super car Gt n’a rien à envier aux actuels véhicules tout terrain, puisqu’elle s’est confectionnée une notoriété magistrale dans les arènes les plus rudes. Fonctionnant à priori à l’essence, elle se caractérise par un mécanisme manuel à 5 rapports. Connaissez-vous assez de voitures capables de passer réellement de 0 à 100km/h en moins de 4 secondes ? A tous les passionnés du Fast, bienvenue dans votre domaine de prédilection.

La Ford GT40

Dans les jeux de course, il est coutume d’atteindre une célérité à même de vous donner la chair de poule. La Ford GT40 à le plaisir d’adapter ces frissons fictifs à la réalité. Savez-vous que c’est l’un des véhicules légendaires qui ne se laissent pas facilement dépasser ? Quelle que soit la vitesse de pointe de ses adversaires, les férues de la marque Ford parierait sur ce vieux modèle la moitié de leurs actifs. Résistance de titan, design classique, c’est absolument le genre de voiture qui se laisse conduire. Alors, qui maîtrise les arcades de la vélocité ? La réponse se trouve dans les chevaux constitutifs de cet As de la vitesse !

La Tyrell P34

Ce modèle est une machine de guerre qu’on peut qualifier sans ambages de tout terrain. Sa particularité est qu’il est doté d’un quatuor de roues d’une dizaine de pouces à titre de proue. La Tyrell P34 a dominé l’univers des championnats de voiture depuis les belles années 76. Jody Sheckter, Patrick Depailler ne sauraient remettre en doute ses performances magiques. Ils n’ont d’ailleurs rien qu’en maniant ce « six roues » avec dextérité atteint respectivement les 3ème et la 4ème place d’une compétition au niveau de difficulté élevé. Pas de dérapage intempestifs, à bas la malléabilité incontrôlée, toutes les conditions sont offertes pour appuyer avec plaisir sur l’accélérateur ! Votre sportif favori à bord de ce monoplace tutoiera des sommets inespérés !

L’Audi R18

S’installer au sommet des championnats de pilotes en s’adjugeant un combo de trois années les unes après les autres est un chef d’œuvre digne de l’excellente rapidité de ce bolide. Si vos yeux perçoivent un éclair, soyez sans crainte : c’est l’Audi R18 qui fait son one-man show. Une peur récurrente est celle liée aux dispositifs de freinage souvent défaillants lorsqu’on ne ménage pas l’accélérateur. Ce produit de la gamme Audi est l’un des plus fiables de sa génération. Fort de ses essais de sécurité rassurant sur l’autoroute, il est évident qu’il mène à des exploits dignes de conte de fées. La barre est mise très haut. Energie diesel-électrique, vitesse culminante supérieure à 352 km/h, freins hydrauliques, six cylindres V, une vingtaine de soupapes, tout est conçu pour enfermer le conducteur dans un carcan de fiabilité.